BusinessTrips

Nikon dégaine ses hybrides

Rédigé le 26/10/2018
Bernard MOULIN


Face aux hybrides de Sony qui suscitent des commentaires flatteurs de la part de l’ensemble des spécialistes et ont même ravi la première place sur plusieurs marchés, dont celui des États-Unis, Nikon se devait de répliquer.


C’est ce que fait avec bonheur cet autre géant nippon avec les Z6 et Z7, ses hybrides plein format de nouvelle génération, des appareils à capteurs 24x36 qui ont quasiment tout pour eux. Identiques en tout point, ces deux boîtiers ne se distinguent que par leurs capteurs : un 24 millions de pixels pour le Z6 et un 45 Mpx pour le Z7.
Bien décidé à retrouver son rang, Nikon annonce même, parallèlement au lancement de ces deux modèles, la sortie de pas moins d’une douzaine d’objectifs compatibles dans les dix-huit mois à venir, dont trois immédiatement disponibles : un zoom 24-70 mm f/4 et deux focales fixes de 35 et 50 mm à f/1.8 l’une et l’autre.
Pour les anciennes optiques, une bague d’adaptation est proposée en option (chère : de 150 à 300 €). Outre la présence d’une monture nouvelle, le fabricant met l’accent sur l’intégration d’un nouveau processeur Expeed 6 et sur la robustesse de ces hybrides, comparable à celle de certains reflex de la marque.
Compter 2 300 € pour le Z6 et 3 700 € pour le Z7. Boîtiers nus s’entend. Avec le zoom 24-70, par exemple, la facture monte à 4 449 €.
En savoir plus : www.nikon.fr