BusinessTrips

VR : le dernier né d'Oculus n'a besoin de personne...

Rédigé le 06/07/2018
Bernard MOULIN


A la différence de la plupart des casques de réalité virtuelle qui ne peuvent se passer d’un PC, d’un smartphone ou d’un boîtier externe spécial, le dernier-né d’Oculus (marque appartenant à Facebook), se suffit à lui-même.


Ceci grâce à l’intégration de tous les composants nécessaires à un fonctionnement en totale autonomie : batterie, microprocesseur Snapdragon, 6 Go de mémoire vive, 32 ou 64 Go d’espace de stockage selon la version, écran LCD 2 560 X 1 440 pixels de 14 cm de diagonale, etc.
L’Oculus Go, qui ne pèse pas beaucoup plus de 450 g, présente l’avantage d’être aussi confortable que léger une fois installé sur la tête et placé devant les yeux – sans, d’ailleurs, présenter aucune gêne pour les porteurs de lunettes.
Autorisant une expérience de réalité virtuelle en liberté totale, vendu deux fois moins cher que le Rift du même fabricant, l’Oculus Go ne présenterait que des atouts s’il offrait un peu plus d’autonomie que les 3 h 30 de lecture vidéo accordées par sa batterie de 3 600 mAh et si avait été prévu un logement pour carte microSD, la version 32 Go risquant vite de saturer.

En savoir plus : www.oculus.com