BusinessTrips

Tokyo : expo et spectacle No au Keio Plaza Hotel

Rédigé le 28/04/2018
BT


Le Keio Plaza Hotel Tokyo, l’un des hôtels internationaux les plus prestigieux du Japon, situé dans le quartier de Shinjuku, à Tokyo, s’apprête à accueillir une exposition spéciale sur l’art théâtral traditionnel japonais, intitulée « Noh », et qui se tiendra du vendredi 1er juin au mercredi 27 juin 2018.

Cette exposition est organisée en coopération avec The National Noh Theatre, et conçue pour commémorer le 35e anniversaire de sa fondation en septembre. Dans le cadre de l’exposition, divers objets d’art liés au « nô », notamment des masques traditionnels en bois sculpté, de complexes costumes tissés, et d’autres accessoires artistiques, seront exposés dans le hall de notre hôtel.

En outre, des représentations gratuites de « nô » d’une durée de 20 minutes environ seront données le jeudi 7 juin et le jeudi 21 juin 2018 dans le hall de notre hôtel. Teruhisa Ohshima de l’école Kitaryu de « nô » offrira ces performances gratuites et proposera des commentaires sur le « nô ».

Par ailleurs, le jeudi 14 juin 2018, aura lieu une représentation « nô » en direct, d’une pièce intitulée « Aoi No Ue », basée sur des scènes du « Conte de Genji », le roman japonais classique du 11e siècle. La pièce sera interprétée par Yoshimasa Kanze (un artiste « nô » appartenant au Yarai Noh Stage Group).

Cette représentation « nô » exprime le chagrin qu’éprouve une maîtresse en raison de sa jalousie à l’encontre de Aoi No Ue, la femme de Hikaru Genji. Durant cette performance, des déjeuners spécialement préparés seront servis aux clients dans trois de nos restaurants.

Créé durant l’époque Muromachi au Japon, le « nô » est joué depuis plus de 600 ans, et figure parmi les formes d’expression théâtrale les plus anciennes au monde. Le style d’interprétation et de performance du « nô » a enjambé les frontières et les cultures nationales pour influencer les arts de la scène de genres divers à travers le monde. Il a été inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO en 2008, en reconnaissance de sa forte importance culturelle à l’échelle internationale.