Pratique

Institut Pasteur : dernières alertes sanitaires pour les voyageurs d'affaires

Rédigé le 11/05/2018
BT


Réunion : Dengue
Depuis le début de l’année 2018, 2119 cas de dengue biologiquement confirmés ou probables ont été signalés par les laboratoires de ville et hospitaliers de La Réunion dont 1370 cas sur le mois d’avril. L’unique sérotype identifié en 2018 est DENV-2 (690 typages).

Risques pour les semaines à venir

La vigilance doit être maintenue car malgré une diminution du nombre de signalements au cours de la semaine 17, le passage de la tempête Fakir peut avoir créé des collections d’eau propices au développement des moustiques.

Burundi : Paludisme
Le ministère de la santé publique annonce une diminution des cas de paludisme lors du bilan trimestriel. Toutefois, le ministre considère que "la malaria reste préoccupation malgré une baisse des cas".
Pendant les 15 premières semaines de 2018, 1,542,769 cas ont été rapportés contre 2,743,764 cas pendant la même période de 2017.

Etats-Unis (Wisconsin) : Lyme
Plus de 40% des tiques collectés dans les parcs d'Eau Claire (Wisconsin) sont infectés par les Borrelia responsables de la Maladie de Lyme.


Mayotte : Paludisme
Dans un avis publié ce jour, Le Haut Conseil de la Santé Publique recommande l'utilisation de la Primaquine à visée « altruiste » à Mayotte. Depuis 2015, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dans l’objectif d’élimination du paludisme, recommande le traitement systématique par une dose unique de primaquine de tous les patients atteints de paludisme à Plasmodium falciparum en même temps que le traitement par les composés à base d’artémisinine. Après avoir recommandé cette stratégie pour la Guyane, le HCSP propose qu’elle soit aussi appliquée à Mayotte.

Il recommande que la primaquine soit prescrite à la dose de 0,25mg par kg, adaptée au poids chez l’enfant de plus d’un an ou de plus de 10kg.
Paludisme-Mayotte – cliquez ici
Paludisme, en savoir plus sur la maladie – cliquez ici.

Afrique du sud : Rage
Six cas confirmés de rage ont été rapportés depuis le début de 2018. Quatre dans la province de KwaZulu-Natal et deux dans celle du Cap Oriental. 
KwaZulu Natal, Afrique du Sud – cliquez ici
Easter Cape, Afrique du Sud – cliquez ici
Rage, en savoir plus sur la maladie – cliquez ici.

Etats-Unis (Arizona) : E. coli
Un message d'alerte des CDC recommande de ne pas consommer de la salade "romaine" en provenance de la région de Yuma en raison d'une contamination par E. coli O157:H7. La source exacte n'a cependant pas été localisée. 
Yuma, États-Unis – cliquez ici

Amérique : Diphtérie
En 2017, 4 pays de la région des Amériques ont signalé des cas confirmés de diphtérie: Brésil, République Dominicaine, Haïti, Venezuela. Depuis le début de 2018, des cas suspects ou confirmés ont été rapportés par le Brésil, la Colombie, Haïti et le Venezuela.

Pakistan : Fièvre typhoïde
Une épidémie de typhoïde résistante aux médicaments a touché au moins 850 personnes dans 14 districts depuis 2016. Les souches résistent à 5 antibiotiques. Seule l'azythromycine reste efficace. Les autorités craignent une extension du phénomène.
Typhoïde-Pakistan – cliquez ici
Typhoïde, en savoir plus sur la maladie – cliquez ici.

Thaïlande : Dengue
75 des 76 provinces sont touchées par une épidémie de Dengue avec plus de 6 500 cas recensés. Les zones les plus touchées sont Phuket (hautement touristique !), Samutsakorn et Pangnga. 
Dengue-Phuket, Thaïlande – cliquez ici
Dengue-Samutsakorn, Thaïlande – cliquez ici
Dengue-Pangnga, Thaïlande – cliquez ici
Dengue, en savoir plus sur la maladie – cliquez ici.

Pakistan : Dengue
Dans la province de Sindh, 250 cas de Dengue ont été rapportés depuis le début de l'année. Cette épidémie touche la ville de Karachi.
Dengue-Sindh, Pakistan – cliquez ici
Dengue, en savoir plus sur la maladie – cliquez ici.

Afrique : Méningites
Un rapport de l'OMS sur les méningites observées dans les pays (et les zones avoisinantes) de la ceinture de la méningite en Afrique rapporte, depuis le début de 2018, 7 403 cas suspects et confirmés dont 556 décès (7,6%).
Sur une partie des échantillons positifs, Streptococcus pneumoniae a été mis en évidence dans la moitié des cas, Neisseria meningitidis dans 36% des cas avec un sérogroupe C prédominant (14,6%).
La RDC a rapporté le plus grand nombre de cas (2 090 dont 179 décès) suivie du Nigéria (1 804/110) et du Burkina Faso (869/59)
Raison de plus, pour les voyageurs, d'une mise à jour vaccinale complète vis à vis des méningites

 

Sourc e : Conseil Santé Voyages - 15/04/2018 par Daniel Camus 

 


Etats-Unis (In) : Hépatite A
Depuis le début de l'année, 40 cas d'hépatite A ont été confirmés dans l'Etat d'Indiana dont 17 au cours du dernier mois alors, qu'en moyenne, 20 cas sont déclarés par an.
Des cas ont été observés dans une école et un restaurant Bob Evans (New Albany). Cette épidémie pourrait être en relation avec celle qui sévit dans le Kentucky.

La Réunion : Leptospirose
L'ARS de La Réunion signale 42 cas de leptospirose depuis le début de l'année en raison d'une forte pluviométrie.
En moyenne, une soixantaine de cas sont observés chaque année avec un pic de fréquence entre Janvier et Mai.
Attention aux contacts avec l'eau douce non traitée !!

Australie (Melbourne) : Hépatite A
Toute personne ayant consommé des aliments (notamment crus) dans le restaurant Cumulus de Melbourne, entre le 26 février et le 19 mars 2018, pourrait avoir été contaminée par le virus de l'hépatite A. 
Une vaccination contre l'hépatite A est recommandée aux sujets exposés et jamais vaccinés sachant que l'incubation de la maladie peut durer jusqu'à 50 jours. (Voir le calendrier vaccinal 2018)

Fidji: Méningite à méningocoques
Le ministère de la santé a notifié une épidémie de méningites à méningocoques. Pour le moment, 18 cas ont été recensés (21/02/2018).
Le manque d'informations sur la nature des cas et sur l'existence de foyers rend difficile la préconisation de mesures de protection, notamment le bien fondé d'une vaccination pour les voyageurs.
A suivre !

RCA : Monkey Pox
Pendant la semaine 9, trois cas suspects de Monkey Pox ont été observés à Bria. Deux des cas ont été confirmés par l'Institut Pasteur de Bangui.
C'est la première fois que des cas sont rapportés en RCA sans qu'il puisse être établi de relation avec l'épidémie qui sévit au Nigéria.
Commentaire: Le monkeypox (variole du singe) est cliniquement proche de la variole mais contrairement à celle-ci, elle se transmet par contact direct avec un animal infecté mais très peu de manière interhumaine.

Pérou : Fièvre jaune
Depuis le début de l'année, 22 cas de Fièvre jaune ont été rapportés (dont 8 cas confirmés, pour le moment). Pour la même période de 2017, seuls 5 cas avaient été rapportés.
La majorité des cas ont été diagnostiqués dans le Département d'Ucayali (situé en zone d'endémie de Fièvre jaune).

Nigéria : Onchocercose
Le ministère de la santé annonce l'arrêt de la transmission de l’Onchocercose dans les Etats de Plateau et de Nasarawa.


La Réunion : augmentation du nombre de cas de dengue
Selon Santé publique France, en 2018, une augmentation du nombre de cas de dengue est observée à La Réunion. Depuis le 29 janvier, ce nombre double chaque semaine. Au cours de la semaine du 26 février au 04 mars, 82 cas ont été confirmés, portant à 193 le nombre de cas, tous autochtones, signalés en 2018. Au total 287 cas autochtones et 9 importés ont été confirmés depuis le début de l’année 2017 et 20 cas ont été hospitalisés.

Pour rappel, une circulation inhabituelle à bas bruit et interrompue du virus de la dengue a été observée à La Réunion en 2017, y compris durant l’hiver austral. En 2016, l’activité virale la plus intense à La Réunion était limitée à quelques foyers de circulation virale durant les mois d’avril à juin avant de s’estomper au début de l’hiver austral dès le mois de juillet. Au total 231 cas de dengue autochtones avaient été signalés.

L’épidémie est en cours dans l’ouest à St-Paul et pourrait se maintenir au cours des semaines à venir avec les conditions météorologiques actuelles propices au développement du moustique vecteur.

Le contexte de l’épidémie de dengue actuelle s’apparente à celui de l’épidémie de chikungunya de 2005/2006 qui avait vu également la persistance d’une circulation virale pendant tout l’hiver austral 2005 avant d’exploser début 2006. Bien que les situations soient distinctes (différences au niveau du virus, du nombre hebdomadaire de cas pendant la période hivernale, du dimensionnement du service de lutte antivectorielle…), il semble important de mettre en œuvre au plus tôt l’ensemble des mesures pour contrôler l’ampleur de l’épidémie. Les mesures d’information et de sensibilisation de l’ensemble de la population, mais également des acteurs de la santé doivent être renforcées et avec une insistance bien supérieure à celle des années précédentes. Aussi, afin d’identifier au plus vite la survenue de nouveaux cas, de formes graves et l’apparition puis l’installation de nouvelles zones de transmission active du virus sur l’île, les professionnels de santé doivent rester vigilants et faire confirmer biologiquement toute suspicion clinique de dengue.

Brésil : re-vaccination fièvre jaune
Depuis le 1er juillet 2016, suite à une révision du Règlement sanitaire international décidée par l'Organisation mondiale de la santé, la validité du certificat de vaccination antiamarile est prolongée à vie, supprimant de ce fait l'obligation des rappels décennaux.
Cependant, en raison de doutes sur la persistance à vie de l'immunité post vaccinale chez certaines catégories de personnes, le Haut Conseil de la Santé publique (BEH - Conseil médical aux voyageurs) recommande, pour les personnes dont la vaccination contre la fièvre jaune date de plus de 10 ans, une seconde dose en cas d'épidémie signalée dans le pays visité.
La carte à laquelle vous avez accès, en cliquant sur le lien ci-dessus, précise les zones "d'épidémie" de fièvre jaune au Brésil.


Soudan du sud : Fièvre de la Vallée du Rift et Méningite
Depuis janvier 2018 (bulletin REVE du 26/91/2018), le nombre de cas de Fièvre de la Vallée du Rift recensés est passé de 8 à 32 (dont 4 décès) selon les données fournies par l'Organisation Mondiale de la Santé.
Dix huit personnes sont suspectées d'être décédées de méningite dans la région d'Imatong. Des investigations complémentaires sont en cours

Somalie : poliovirus
L'Organisation Mondiale de la Santé informe de la circulation, dans la province de Benadir en Somalie, du virus polio de type 2 dérivé du vaccin (cVDPV2). L'OMS rappelle l'importance du respect de la couverture vaccinale.

Nigéria : Méningite
Neuf enfants âgés de 3 à 13 ans, de la ville de Majia, sont morts de méningite.

Cliquez ici sur pour accéder aux différents documents source


Brésil : regain de la fièvre jaune

L'épidémie de Fièvre jaune qui touche le Brésil depuis 2016 connait actuellement un net regain depuis septembre 2017.

Un certain nombre d'éléments sont assez inquiétants:
1. l'épidémie s'est étendue aux Etats de São Paulo et de Rio de Janeiro et continue de progreeser (Le Minas Gerais a été touché dès le début de l'épidémie);

2. de très nombreux cas s'observent à la périphérie des grandes villes, faisant craindre une urbanisation de l'épidémie:

a - dans l’État de São Paulo, 57% des cas ont été recensés à Maripora,
b - dans l’État de Rio de Janeiro, 45% des cas proviennent de Valença et Teresopolis
c - dans l’État du Minas Gérais, 47% des cas sont localisés au sud et au sud-est de Belo Horizonte.

3. seule 25% de la population ciblée du Sud-Est du pays a été vaccinée.

A noter que les cas recensés chez des touristes étrangers révèlent que de grands centres touristiques peuvent être des zones de transmission active du virus amaril; exemple: Ilha Grande (Angra dos Reis) dans l’État de Rio de Janeiro. 
L'OMS recommande l'utilisation des souches suivantes pour la fabrication du vaccin de la grippe quadrivalent, adapté à l'hémisphère nord, pour la saison hivernale 2018-9:
Pour le vaccin trivalent, le choix de la souche B est: B/Colorado/06/2017-like virus de B/Victoria/2/87-lineage.

Nigéria : Méningite à méningocoques

31 cas de méningite C dont 4 mortels, ont été rapportés par les autorités nigérianes à Magama et Katcha. Compte tenu des conditions climatiques actuelles, une recrudescence des cas apparait possible.

Australie : Scombrotoxisme

Cliquez ici sur pour accéder aux différents documents source

Suite à la survenue de cas de scombrotoxisme à Mooloolaba, les autorités recommandent de ne pas consommer de thon en raison d'un taux élevé d'histamine dans la chair, d'autant que le risque n'est pas réduit par la cuisson, la réfrigération ou la congélation.
Le scombrotoxisme se manifeste par: un rash cutané accompagné ou non d'un prurit,de sensations de brûlures au niveau de la bouche ou de la gorge, d'une tachycardie, de céphalées, de nausées et de vomissements, de vertiges.

Le patient récupère, en général, dans un délai de 2 à 12 heures. Un traitement symptomatique est quelquefois nécessaire.

Chine : grippe H7N4

Un premier cas humain de grippe dû à un virus aviaire H7N4 vient d'être découvert à Liyang dans la province de Jiangsu. Les personnes en contact étroit avec ce premier cas n'ont présenté aucun symptôme. Le devenir de ce virus fait l'objet d'une étroite surveillance et les règles de protection doivent être strictement observées.

Namibie : Hépatite E

Depuis septembre 2017, 643 cas d'Hépatite E ont été rapportés dont 50 cas confirmés et 3 décès chez des femmes après accouchement. Les cas ont été recensés essentiellement dans la région de la capitale Windhoek. Le mode de transmission et le tableau clinique de l'Hépatite E sont proches de ceux de l'Hépatite A mais la maladie est particulièrement grave chez la femme enceinte.

Thaïlande : Rage

Le nombre de cas de rage animale croît depuis plusieurs années avec 330 cas en 2015, 614 en 2016, 843 en 2017. Les chiens sont les plus infectés (89%) suivis du bétail (6.6%) puis des chats (3.6%). Les décès humains de rage ont été de 5 en 2015, 14 en 2016 et 8 en 2017. Commentaire: les singes sont peu infectés,ce qui pourrait rassurer les nombreux touristes mordus par des singes.

Nigéria : Fièvre de Lassa

L'épidémie de Fièvre de Lassa au Nigéria, mentionnée dans le numéro de REVE du 26 janvier 2018, continue de s'étendre. 449 cas suspects, 132 cas confirmés et 40 décès (dont 3 chez des professionnels de santé) sont maintenant recensés dans 17 États.