Paris et New-York : pour ses 5 ans, La Compagnie s’offre une cure de jouvence et... deux A321 !

Paris et New-York : pour ses 5 ans, La Compagnie s’offre une cure de jouvence et... deux A321 !

Rédigé le 11/07/2019
Pierre Georges

63 500 passagers (+12%) transportés en 2018

Une flotte d'A321neo entièrement configurée en classe business : voici le cadeau que s'offre La Compagnie, spécialiste du voyage d'affaires entre Paris et New-York, pour son 5e anniversaire, qu'elle célèbre en ce début d'été.

En juillet 2014, Frantz Yvelin, actuellement à la tête d’Aigle Azur, inaugurait les premiers vols d’un nouveau projet de ligne 100% affaires entre Paris et New-York.

La Compagnie était née. 5 ans plus tard, si son concept n’a pas changé, elle entre pourtant dans une nouvelle ère.

Car le transporteur a récemment entrepris de renouveler sa flotte, prenant possession depuis cet été d’un Airbus A321neo (en leasing chez Gecas), qui a opéré son premier vol commercial entre Paris Orly et New-York Newark le 6 juin dernier.

Depuis, La Compagnie propose également un 3e vol quotidien entre les deux villes opéré pour l’instant sur son ancien Boeing 757-200.

Un second A321neo, qu'elle est la première à faire voler en France, est attendu pour la rentrée et viendra rejoindre son frère jumeau à Orly pour voler jusqu’à 11 fois par semaine au-dessus de l’Atlantique.

Vers la rentabilité

En plus de ses 3 vols transatlantiques par jour depuis Orly, la compagnie s’est aussi lancée cet été dans une liaison entre Nice et New-York.

Là aussi la fréquence est effectuée en B757 « à des prix de 30 à 50% inférieurs à ceux de la concurrence pour séduire et satisfaire une clientèle exigeante à la recherche d’une expérience différente ».

« La réponse du marché à l’annonce de l’ouverture de nos opérations saisonnières entre Nice et New-York est très encourageante et nous maintenons le programme initialement annoncé au regard des ventes enregistrées sur nos premiers mois de commercialisation », explique Jean-Charles Périno, directeur commercial et marketing.

Il faut dire que, si elle n’est toujours pas rentable, la Compagnie poursuit son développement et a transporté, en 2018, 63 500 passagers (+12%) avec un taux de remplissage moyen de 80% (+1,5 point) et un taux de ponctualité de 79%.

Dans une interview récente, Jean-Charles Périno estimait que l’arrivée des deux A321neo lui permettra de dégager enfin des bénéfices.

100% business, toujours

Si les avions changent, l’essence même de la jeune compagnie française n’est pas remis en question : une cabine intégralement business.

Sur les nouveaux A321Neo, cette dernière est configurée en 2/2 avec 76 sièges Rockwell Collins Diamond, avec option full flat et surmatelas lorsque l’on passe en mode nuit.

Par rapport aux anciens Boeing 757 que le transporteur exploite toujours, deux sièges de plus sont proposés à la vente, et l’avion peut décoller avec une masse inférieure de 12 tonnes, induisant des économies de carburant certaines.

A lire : Paris Orly : l'A321 Neo de La Compagnie prend son envol

Autre gros point fort du nouvel appareil : un système de divertissement intégré de dernière génération et surtout un accès Internet haut débit illimité et gratuit, qui promet un débit descendant à 18,4 Mb/s, permettant (sur le papier) de regarder des vidéos en streaming en plein vol.

« Le succès de La Compagnie est le fruit d’une volonté de rester fidèle à sa promesse initiale : offrir aux voyageurs un service sans compromis à des tarifs respectables », ajoute Jean-Charles Périno. A savoir : un prix d’appel se situant autour de 1 200 euros l’aller-retour.

Depuis son lancement il y a 5 ans, La Compagnie a transporté plus de 250 000 passagers, avec 36% de voyageurs très fréquents.

Elle représente actuellement un quart du marché de la classe affaires entre New-York et Paris, où elle est en concurrence avec Air France, American Airlines, Delta, United, Norwegian, Level et XL, avec qui elle coopère depuis deux ans en mutualisant les achats et certaines fonctions transverses.



Publié par Pierre Georges
Journaliste - TourMaG.com

Voir tous les articles de Pierre Georges


  • picto Instagram

  • picto Twitter

  • picto email